Réalisateur : Stewart Rafill

Année : 1984

Genre : Science Fiction 

L'histoire : Durant la seconde guerre mondiale, une experience déstinée à faire disparaitre les bateaux des radars ennemis est tésté par la marine Américaine sur un de leurs appareil. Mais, rien en passe comme prévu et deux soldats sont alors projeté dans une autre époque. 

La Critique De Titi70 : 

Nous sommes en 1984, époque ou un certain James Cameron lance le robot Arnold Schwarzeneger dans le temps tuer Linda Hamilton et s'opposer à Michael Biehn.

Mais, c'est également la période ou John Carpenter refuse poliment l'offre de producteurs de réaliser un autre film de voyage dans le temps avec Michael Paré et Nancy Allen. Le réalisateur préfère en effet se concentrer sur un projet plus personnelle : New York 1997.

Il rèste malgré tout producteur éxécutif de cette histoire inspiré de véritables essais que la marine Américaine aurait éfféctué durant la second guerre mondiale. 

Ici, le scénario concerne surtout deux soldats, David Herdeg, incarné par Michael Paré, et son ami Jim Parker, qui vont participer, en 1943, à une experience ultra secrète sur un bateau.

Bien sur, ils ignorent, eux mème, exactement de quoi il s'agit. Les deux soldats savent surtout qu'ils vont ètre mis en quarantaine dés le début du test, avec interdiction de parler à leur copines.

Malheureusement, si ils embarquent sur le bateau avec insouciance, les choses dérapent vite et la plupart des soldats se retrouvent réduits en cendres.

Seuls David et Jim ont eu le temps de sauter par dessus bord, sauf qu'ils atterissent dans un tunnel spatio-temporelle qui les propulsent en 1984 en mème temps qu'il créé un trou noir qui aspirent doucement la terre.

Coincé dans une époque dont ils ne connaissent rien, les deux soldats vont découvrir la télévision, ou le Coca Cola, avant que l'un des deux prennent feu à cause de radiations nucléaire.

Aidé d'une femme du nom d'Allison Hayes, incarné par Nancy Allen, notre survivant va devoir tenter de retourner à son époque, en échappant aux militaires qui l'ont parfaitement repéré.

 

philadelphia-experiment_480_poster

C'est donc un film de science fiction sympathique, mais, qui à quand mème souffert du poids des années, notamment dans ses effets spéciaux d'un autre age.

Pourtant, si certains passages humoristiques sont franchement lourds et ridicule (notre héros apprend à boire du Coca et découvre les Porsch) l'ensemble se suit tout de mème avec interet.

Quand aux acteurs, Michael Paré joue les gros durs un peu paumé avec conviction, mais, sans éclat, Nancy Allen interprète le parfait role de la potiche à ses cotés (ça vous surprend si je vous dit qu'ils tombent amoureux ?).

Tout cela se regarde, mais, demeure d'un intérêt très limité. Dommage que l'histoire ne soit pas traité avec plus d'ambition (comme l'aurait sûrement fait John Carpenter), il en résulte une oeuvre pas franchement essentielle, un petit navet divertissant qui ne vole pas bien haut et complètement oublié aujourd'hui, mais, qui bénéficiera tout de même d'un succès suffisant à son époque pour justifier une suite quelques années plus tard.