Réalisation : Hayao Miyazaki

Année : 1984 (sortie France : Aout 2006)

Genre : Animation

image

L'histoire :  Sur une Terre ravagée par la folie des hommes, une poignée d'humains a survécu. Menacée par une forêt toxique qui ne cesse de prendre de l'ampleur, cette poignée de survivants attend le salut de la princesse Nausicaä, capable de communiquer avec tous les êtres vivants.

La Critique De Titi70 :

A l'origine, l'histoire de Nausicaä provient d'un manga dessiné par Hayao Miyazaki lui même. Celui ci parait de façon irrégulière dans un magazine. L'auteur y aborde ses thèmes de prédilections comme l'écologie ou la guerre et la tolérance, mais, ne se concentre qu'occasionnelement à son histoire.

Pourtant, devant le succès du manga, le metteur en scène décide de se lancer dans l'écriture d'un scénario en vue d'un film sur grand écran. Pour cela, il recentre l'histoire sur le personnage de la princesse Nausicaä. Hayao Miyazaki propose alors le projet à Yasuyoshi Tokuma avec qui il fondera plus tard le studio Ghibli.

Le film est un succès au Japon, à tel point que la princesse Nausicaä est désigné meilleur personnage de tout les temps. Mais, c'est lorsque le film s'éxporte hors de son pays d'origine que les problèmes commencent.

image

Car, l'oeuvre est d'abord acheté par la société New World pour une diffusion sur le sol Américain. Sauf, que la société de Roger Corman ne respecte absolument pas l'animé d'origine et, en premier lieu, fait effectuer de nombreuses coupes réduisant la durée du film de presque trente minutes, l'éssentiel des scènes restantes étant des passages d'action.

Roger Corman fait également changer le titre qui devient Warriors Of the Wind (Guerriers Du Vent) ainsi que les noms des personnages (Nausicaä devient Xandra). C'est ainsi que le film arrive dans la plupart des pays et notamment en France ou il sera éxploité en VHS sous le titre La Princesse Des Étoiles.

Hayao Miyazaki désapprouver publiquement ce remontage et adoptera la règle selon laquelle plus aucune coupe ne sera autorisé pour les exportations futures qui resteront au point mort, du moins en ce qui concerne les oeuvres du Studio Ghibli, jusqu'en 2001 ou la société Walt Disney Company se chargera de distribuer les oeuvres du maître de l'animation de manière honnête (ils commenceront par sortir un DVD Zone 1 de Nausicaä De la Vallée Du Vent avec version integrale et VO Sous Titré).

Finalement, le film de Miyazaki aura droit à une vrai sortie dans les salles durant l'été 2006. A noter qu'il existe toujours, sur le marché, un DVD contenant la version remonté par Roger Corman.

image

Difficile de résumer cet animé extrêmement riche, mais, je vous te même tenter de le faire. L'histoire se déroule dans un monde ravagé par la guerre et ou la nature est devenue hostile à l'homme. Parmi les survivants de ce climats difficile, Nausicaä est la princesse d'une région baptisé la vallée du vent.

Un jour, Maitre Yupa, un guerrier vénéré et respecte, arrive dans la région avec des mauvaises nouvelles : La foret s'étend et des créatures démoniaque menacent de détruire toute vie sur terre.

Peu de temps après, des membres d'une autre région arrivent dans la vallée du vent et, après avoir assassiné le père de Nausicaä, emmènent la princesse.

Leur but est d'incendier la foret et détruire les créatures démoniaques, mais, pour cela, il va falloir les envoyer sur la région de Nausicaä. La princesse va devoir faire preuve de courage pour défendre son peuple et réconcilier l'ètre humain avec la nature.

Le film rappelle souvent Princesse Mononoke que Hayao Miyazaki signera quelques années après tant les thèmes sont les mèmes : l'écologie et la nature qui se révolte face à la cruauté des hommes ainsi que l'utilisation dans le scénario de nombreuses créatures issus de légende Asiatique, sans compter la guerre. Rèste que Nausicaä s'appuie beaucoup plus sur l'acton, sans negliger la réfléxion.

Encore une fois, impossible de résumer en une chronique une oeuvre aussi riche et complexe. On peut même dire que Nausicaa De la Vallée Du Vent est sans doute l'une des oeuvre les plus complexe de Hayao Miyazaki. mais, ça n'en demeure pas moins une oeuvre culte, éssentielle à tout amateur du maître de l'animation et doté d'une partition musicale absolument sublime.