Réalisation : Ted Berman, Richard Rich et Art Stevens

Année : 1981

Genre : Dessin animé

L'histoire : Rox le renard et Rouky le chien sont les meilleurs amis du monde. Mais cette amitié est menacée lorsque le maître de Rouky devient chasseur...

La Critique De Titi70 :

De tout les dessins animé de Walt Disney, voici celui que je considère, personnellement, comme le plus triste, voir le plus sombre, mais, aussi, le plus beau.

31 ème long métrage de la firme, Rox Et Rouky est adapté d'un roman écrit par Daniel P Mannix et publié en France en 1978 sous le titre Le Renard Et le Chien Courant.

Au niveau des voix Américaines, on trouve, comme souvent, un joli casting composé, notamment, de Mickey Rooney, Kurt Russell et Corey Feldman pour la voix de Rouky jeune.

Le casting Français est par conte composé de voix peu connu à l'excpetion de Francis Lax, Roger Carel et Gerard Hernandez.

Fait rare dans les long métrage Disney, Rox Et Rouky commence dans le silence durant deux minutes avant que ne résonnent des bruits de coup de feu. Une renarde tente, tant que mal, d'échapper aux chasseurs, mais, devra se résoudre à abandonner son petit dans les fourrées avant d'ètre abattue. Tout cela sous l'oeil d'une vieille chouette bienveillante qui parviendra à trouver un foyer pour le renardeau baptisé Rox.

A quelques mètres de la, un chasseur ramène de son voyage un gros paquet qui est en fait un nouveau chien de chasse baptisé Rouky. Celui ci va devoir tout apprendre de Chef, l'animal âgé du chasseur.

Lorsque le renardeau et le chien se croisent, chacun ignore encore sa destinée et les deux animaux deviennent rapidement amis.

Cela durera tout un été, mais lorsque l'automne et l'hiver arrive, les amis sont séparé et c'est la que chacun va commencer à suivre son chemin. Rox grandit, tout comme Rouky qui devient un expert de la chasse.

L'été suivant, lorsque le renardeau revient voir son ami, les choses ont changé, même si celui ci ne souhaite pas lui faire de mal. Ce qui changera lorsque Chef fait une mauvaise chute après avoir couru après le renardeau et se blesse gravement. Fou de rage, Rouky jure d'avoir la peau de son ancien ami.

Contrairement à d'autres long métrage de Disney qui reste résolument positif, Rox Et Rouky baigne assez vite dans le drame et ne laisse que peu de surprise quand à l'issue que prendra l'amitié entre un renardeau et un chien de chasse.

Le film rèste dans l'émotion sans jamais verser dans la mièvrerie, contrebalancé par deux personnages pas vraiment utile à l'histoire, mais tout de même sympathique : Deux oiseaux pas vraiment malin tentant inlassablement de pieger une chenille.

Au final, Rox Et Rouky demeure toujours aussi triste, mais, essentielle, avec des scène toujours aussi halletante (difficile de ne pas retenir son souffle lors du combat final des deux anciens amis, ou lors de l'attaque  de l'ours, deux scènes par ailleurs magnifiquement réalisé).

Un classique du studio beau et triste en forme d'hymne à la nature. Une oeuvre qui n'a pas prit une ride, essentielle à connaître pour tout les adorateurs de Disney.