Réalisation : Joe Dante

Année : 2005

Genre : Horreur

L'histoire : À l'approche des élections présidentielles américaines, et alors que les États-Unis sont engagés dans une guerre, les soldats américains tués dans les combat passées reviennent d'entre les morts.

La Critique De Titi70 :

Pour cette première chronique consacré à la série Masters Of Horror, j'ai choisit un épisode de poids puisqu'il s'agit de Homecoming (rebaptisé Vote Ou Crève chez nous), sans doute le segment le plus politisé et les plus virulent de la série.

Pas étonnant quand on connait un minimum la filmographie et le temperament de son géniteur, Joe Dante.

 

L'histoire se passe durant les éléctions Américaines, alors que le pays est en plein dans la guerre en Irak. David Murch est un conseiller politique très en vue qui, lors d'une émission, déclare innocemment, en réponse à une question, que si tout les soldats mort au combat revenaient à la vie, ils approuveraient la guerre et la politique du gouvernement en place.

Ces paroles vont avoir des conséquences que David Murch n'imagine mème pas, puisque, quelque semaines plus tard, tout les soldats tombé en Irak reviennent, mais pas pour tuer, pour voter.

Le réalisateur decrit un parti politique qui se fiche totalement du peuple et ne vit que pour le pouvoir, à l'instar du personnage centrale et de la fille qui l'acompagne, agitatrice sans aucun talent et possédant surtout une grande gueule.

Joe Dante signe surtout une oeuvre cynique sur la politique du président Bush et surtout, la guerre en Irak et des soldats mort pour rien (la mère du soldat qui précise à la télé qu'il n'éxiste pas d'arme de destruction massive).

Contenant des moments de pur comédie (le bras du zombie qui agrippe le cou du héros), parfois grincante (le zombie sur la table d'opération, le collaborateur du héros), Vote Ou Crève bascule vraiment dans l'horreur dans sa derniere partie, quand les votes des zombies ne sont pas comptabilisé ("on décide et si le peuple n'est pas d'accord, tant pis pour lui"lance une femme faisant partie de la campagne éléctorale"). A ce titre, on a la vision de deux tombes ou sont marqué "Jacques Tourneur" et "Georges A Romero" soit deux des réalisateurs que Joe Dante vénère.

Au final, Vote Ou Crève est une violente charge contre la guerre en Irak et la politique du président Bush et constitue l'épisode le plus virulent de la série.