Réalisation : Jake West

Année : 2010

Genre : Horreur

doghouse_1_1_641713

L'histoire : Un petit séjour à la campagne se transforme en cauchemar pour un groupe d'amis lorsque ceux ci se retrouvent face à des zombies meurtriers.

La Critique De Titi70 :

A la fin des années 2000 nous arrive le film Shaun Of The Dead. Inévitablement, son plebicitique auprès de la critique et des fans d'horreur relance la mode du genre zombie humoristique.

C'est ainsi que, à l'instar du Torture Porn avec la saga Saw, on voit, encore aujourd'hui, arriver toutes un chargement d'oeuvres surfant sur la nouvelle mode et tous tentent, à leur manière, d'égaler l'œuvre d'Edgar Wright, la plupart du temps sans grand succès.

Parmi les candidats, on trouve Doghouse, sortit directement en DVD et que signe l'anglais Jack West en 2010. Pour les amateur du genre, le nom du réalisateur n'est pas inconnu puisqu'on lui doit un film d'extraterrestres parait-il bien délirant : Evil Aliens, lui aussi sortit directement dans les bacs.

En ce qui concerne Doghouse, l'oeuvre réunit notamment Danny Dyer, Christina Cole, Jeena Goodwin, Noel Clarke et Stephen Graham.

doghouse_1_2_641713

Contrairement à ce que pourrait laisser présager le titre, pas de chiens dans cette histoire, mais, une bande de copains qui décident d'organiser un week end pour remonter le morale d'un de leur pote qui vient de se faire larguer.

Au menu, un petit séjour à Morley, un village perdu ou, logé chez la grand mère d'un des membre du groupe, les amis pourront picoler et s'éclater tranquille durant deux jours. D'ailleurs, certains sont bien content de quitter leur femme un peu chiantes durant ces deux jours pour se retrouver entre homme.

Première surprise, la virée entre mec est compromise lorsqu'ils se rendent compte que leur chauffeur est une jolie blonde du nom de Candy. N'étant pas décidé à se laisser arrêter pour si peu, les amis quittent tout de même Londres pour le petit coin isolée.

A peine arrivé, ils découvrent assez vite que l'endroit est occupé par des zombies qui sont en fait les femmes du village, victime d'une expérience militaire. Dés lors, l'enjeu va être de survivre afin de pouvoir se sortir de cette situation périlleuse.

Dés la première séquence, le film promet d'être amusant et c'est effectivement le cas durant toute la première partie.

doghouse_1_3_641713

Après nous avoir rapidement présenté ces personnages, le film nous plonge assez rapidement dans le vif du sujet. Tout cela est très rythmée et les bonnes idées sont légions (chaque zombie femelle à la particularité de son métier, que ce soit la coiffeuse qui se balade avec une paire de ciseaux ou encore la bouchère adepte du hachoir), le mélange gore et comédie fonctionne plutot bien et les maquillages sont vraiment bien foutu.

Du coté des gags, il y a de quoi faire son bonheur (perso, j'adore le type avec son magnétophone récitant un discours zen), bref, le film est un pure bonheur.

Arrive alors la seconde partie qui commence lorsqu'on apprend de la bouche d'un militaire survivant (en fait, c'est le seul) que ces zombies évoluent. A partir de cet instant, le film commence à tourner en rond, comme si le réalisateur avait été contraint de meubler sans scénario pour atteindre les 90 minutes, avant un épilogue complètement à coté de la plaque, incohérent et surtout totalement raté.

C'est donc un film au concept amusant, mais limité que le réalisateur ne parvient pas à faire tenir sur la durée, ce qui est franchement dommage. Reste une première partie sympathique qui mérite le coup d'œil. Encore une fois, il est regrettable que la suite ne tienne pas ses promesses.

Au final, donc, pour ma part, une semi déception qui prouve que les responsables de Shaun Of The Dead peuvent dormir tranquille.