Réalisation : Ben Affleck

Année : 2010

Genre : Thriller / Suspense

the-town_3_1_670159

L'histoire : Alors qu'il organise avec sa bande le casse du siècle, un braqueur réspécté s'est mis en tète de changer de vie, mais, entre les flics à ses trousses et les multiples imprevues, la décision risque d'ètre très difficile à tenir.

La Critique De Titi70 :

Je n'ai jamais été un grand fan de l'acteur Ben Affleck dont le talent de comédien n'était pas vraiment évident. Et son virage en tant que metteur en scène m'avait jusqu'ici laissé scéptique, d'autant que je n'avait pas vu sa précédente réalisation. Pourtant, si il fallait une preuve que le bonhomme à beaucoup plus de talent dans la réalisation, alors The Town, sortit en 2010, en serait un bon exemple.

Après avoir signé Gone Baby Gone et mis en scène son propre frère, le comédien se garde également ici le rôle principal et s'entoure d'une jolie distribution, à savoir l'étoile montante Jeremy Renner (revu depuis dans les Avengers et le reboot de la saga Jason Bourne), Pete Postlethwaite (dont ce sera l'avant dernière apparition à l'écran puisqu'il decèdera peu avant la sortie du film suivant, Killing Bono, réalisé par Nick Hamm), Blake Lively (tout droit sortie de la série Gossip Girl et revue depuis dans Savages de Oliver Stone), Rebecca Hall (revue depuis dans Iron Man 3), Jon Hamm (surtout connu pour la série Mad Men) et Chris Cooper qui apparaît dans une seule scène ou il incarne le père de Ben Affleck.

the-town_3_2_670159

A noter également que celui ci a repris pour un rôle Slaine, un de ses amis qui jouait déja dans Gone Baby Gone et s'est entouré de personnes vivant réèllement sur les lieu de l'action (certains anciens condamné inteprete ici des flics).

Adapté d'un roman de Chuck Hogan, The Town nous raconte l'histoire d'une bande d'amis vivant tous à Charleston, un endroit ou la criminalité règne en maitre. Tous sont spécialisé dans les braquages de banques et divers autres délits. Le groupe est dirigé par Doug MacRay. Celui ci a toujours agi en professionnel et sans jamais tuer personne. Ce qui n'est pas le cas de son meilleur ami, James Coughlin, qui a déja ecopé de neufs années de taule pour meurtre.

 

Le film commence avec une des opérations de braquage mené par le groupe. Tout avait été prévu, mais, les choses tournent mal et l'équipe est obligée de prendre un otage. Une jeune femme du nom de Claire Keesy qu'ils relâcheront au bord de la mer. Traumatisée, elle est alors interrogé par Adam Frawley, un inspecteur du FBI bien décidé à faire tomber la petite bande.

De leur coté, les braqueurs se rendent compte par hasard que Claire habite dans leur quartier et commencent à s'inquiéter. Afin de s'assurer qu'elle n'a rien vu et ne sait rien, Doug se charge de l'approcher et lie connaissance avec elle.

Sauf que, progressivement, il tombe amoureux d'elle et commence à envisager de changer de vie. C'est alors qu'un type du coin Fergus Colm surnommé Le Fleuriste, en raison de son magasin qui est avant tout une couverture à ses trafics, impose à l'équipe un nouveau braquage cette fois beaucoup plus dangereux. Pendant ce temps, Adam Frawley et ses policiers ont été mis au courant de l'opération par un suspect et sont bien décidé à arrêter les braqueurs, coûte que coûte.

Ben Affleck maîtrise ici parfaitement son sujet et ça se voit. Il nous plonge littéralement dans des scènes de braquages et de courses poursuites intenses comme rarement et surtout, très bien filmé.

 

the-town_3_3_670159

 

Totalement au service d'un scénario halletant et bien écrit, les comédiens sont tous parfait et notamment Jeremy Renner, génial en véritable chien fou rebelle largement plus adepte de l'ultra violence que son camarade. On peut même dire que le comédien vole littéralement la vedette a son partenaire de jeu.

Pour autant, si le film est plutôt réussi, il n'est pas sans défaut et notamment une première partie ou, passé une scène d'ouverture intense et rythmée, le scénario s'englue dans la romance entre Doug MacRay et Claire Keesy. A ce moment, la jeune femme ignore qu'elle fricote avec son preneur d'otage et il est facile de se douter qu'elle va finir par l'apprendre.

On a donc droit à des longues scènes de dialogues et des passages qui ne servent pas à grand chose, notamment lorsque Doug MacRay et son ami James Coughlin font une descente chez des caïds qui ne chercheront même pas à se venger par la suite.

Il est également dommage que le scénario ne se concentre pas plus sur les autres membres du groupe, dont on sait finalement peu de choses, en dehors du chef, interprété par Ben Affleck.

En résumé, The Town reste un bon polar, bien réalisé, correctement ecrit et joué, mais, qui souffre tout de même d'une durée un peu trop longue, la faute, encore une fois, à une romance beaucoup trop mise en avant (elle dure environ une heure avant que ne soit évoqué le second braquage) durant la première partie.