Réalisation : Martin Weisz

Année : 2007

Genre : Horreur

L'histoire : Lors d'une mission de routine, une unité de jeunes soldats doit faire halte dans un avant-poste du Nouveau-Mexique. Lorsqu'ils arrivent, le camp est désert. Après avoir repéré un signal de détresse dans la montagne voisine, les soldats partent à la recherche des disparus...
Ils ignorent que ces collines sont aujourd'hui peuplées par une tribu de mutants cannibales qui attendent leurs proies, pour se nourrir et se reproduire...

La Critique De Titi70 :

Il était inévitable que le succès du remake de La Colline A Des Yeux version Alexandre Aja n'entraine la mise en chantier d'une suite. Ce fut d'ailleurs également le cas pour la première version qui bénéficié, elle aussi, d'une suite de sinistre mémoire.

A l'origine, le duo responsable du premier épisode (à savoir le réalisateur et son scénariste Grégory Levasseur ) sont pret à remettre le couvert et propose immediatement un scénario aux responsables de la Fox. mais, devant la nature hautement subversive du script, poussant un peu plus loin la critique de certaines valeurs très Américaines, à l'instar du premier opus, les dirigeants décident d'écarter le duo et opte pour une approche plus consensuelle et un metteur en scène plus maléable, et choisissent Martin Weisz, remarqué quelques années auparavent pour son dérangeant Confession D'Un Cannibale, ou l'histoire vrai d'un homme qui finit par en dévorer un autre.

Le nouvel élu se voit donc confié la tache de mettre en scène le nouveau scénario écrit par Wes et Jonathan Craven, son fils. Un script torché en à peine un mois, et qui raconte comment une équipe de bidasses accumulant les conneries, se voit confié la mission de se rendre dans un secteur militaire ou un appel de détresse à été capté. Une mission de reconnaissance qui va vite se transformer en cauchemar quand des mutants cannibales (vivant dans les collines, dont ils ne sortent jamais) se joignent à la fète et commencent à massacrer tout le monde.

Un script basique, dirigé par un metteur en scène incapable d'apporter la moindre tension, et intepreté par des inconnus juste la pour remplir le frigo et payer les factures, voila comment pourrait se résumer cette suite inutile.

Mais, la ou Wes Craven fait très fort, c'est dans sa façon de renier completement le premier film d'Alexandre Aja; Pour faire simple : Hormis quelques scène calqué sur le remake (et l'original, donc), et le décor principale, aucune allusion aux aventure de la famille Carter ou à ce qui a pu leur arriver, en dehors d'un rapide dialogue. De ce fait, aucune logique entre les deux films. On ne saura donc pas si les survivants du précédent opus s'en sont sortit (vu la fin du 1, je présume que non), ni, pourquoi l'armée à laissé des scientifiques venir s'installer dans une zone radioactive, ou ils risque leur vies, et pas seulement à cause du nucléaire.

Mème, en oubliant ses détails, cette Colline A Des Yeux 2 nouvelle version (qui n'est donc pas un remake de la suite de 1985) demeure un énorme navet, incoherent (pourquoi l'un des cannibales se met à aider les soldats ? Et d'ou viennent ces monstres  ?), stupide (à l'image de l'ensemble des personnages), et reniant certains élément du remake (les cannibales ne tuent pas les femmes, c'est pourtant ce qu'ils font dans le long métrage d'Alexandre Aja).

Une suite opportuniste (les mutants font furieusement penser aux créatures du film The Descent, sorti deux ans avant), inutile et parvenant à faire pire que la première séquelle des années 80, un exploit pour lequel on peut remercier bien fort Wes Craven.