Réalisation : Gilles Grangier

Année : 1960

Genre : Comédie

L'histoire : Blaise, 70 ans, réussit à convaincre ses deux vieux copains de l'accompagner dans une maison de retraite, sans se douter que ce périple va leur résérver de nombreux imprevus.

La Critique De Titi70 :

Parmi les comédies dont je suis fan, en voici une qui tient vraiment une place à part pour moi, il s'agit de Les Vieux De La Vieille, réalisé par Gilles Grangier en 1960 et adapté d'un roman de René Fallet, auteur qui sera de nouveau adapté des années plus tard via La Soupe Aux Choux.

Pour cette version cinéma, le réalisateur choisit en tète d'affiche Jean Gabin, Pierre Fresnay et Noël-Noël entouré notamment de Roger Dalban, Jacques Marin et Mona Goya, le tout sur des dialogues de Michel Audiard.

Pour l'anecdote, Gilles Grangier deviendra un des réalisateur fétiche de Jean Gabin qu'il dirigera de nombreuses fois par la suite, notamment dans Le Gentleman D'Epsom.

L'histoire est simple et se déroule dans un petit village vendéen ou vivent Jean-Marie Péjat, ancien mécanicien à la retraite et son camarade Blaise Poulossière, fermier ayant cédé son exploitation à son fils qui le traite, désormais, séverement.

Les deux camarades ont grandit et évolué ensemble et sont réputé pour ètre des personnages assez turbulents. Lorsque le film commence, ils sont dans un café à attendre le troisième membre du trio, Baptiste Talon, mise à la retraite d'office après de nombreux années de bons et loyaux services comme conducteur de train.

Après les retrouvailles, celui ci leur parle de sa volonté de se rendre dans un hospice dont un de ses anciens collègue de travail lui a dit le plus grand bien et qui serait un vrai paradis.

Si ses deux interlocuteur sont sceptique au début, ils finissent par l'accompagner dans cette endroit dirigé par des soeurs et baptisé Gouyette.

Les trois compagnons décident de faire le trajet à pieds, mais, ce voyage va leur résérver de nombreuses surprises, avant de découvrir que cette hospice ne ressemble pas vraiment à ce qu'ils avaient imaginé et de revenir au village en faisant amende honorable.

Outre son histoire (ou on retrouve certains thèmes chere à René Fallet comme les difficultés de communication entre génération ou la place des personnes agées dans notre société), ce sont surtout les dialogues cultes de Michel Audiard qui font des Vieux De la Vieille un film absolument irresistible à l'image de ce fameux  : « Si vous allez aussi vite que je vous emmerde, pour une fois vous serez en avance sur l’horaire. ».

Il ne faudrait pas oublier, non plus, le trio d'acteurs déchainé qui nous livrent des prestations d'anthologie. Bref, ce film n'est peut ètre pas considéré comme une oeuvre majeur du cinéma, mais, pour moi, ll y a tout à fait sa place, parmi les comédies cultes qu'on ne se lasse pas de revoir.

Pour ceux qui souhaitent découvrir ou redécouvrir ce très grand film, en voici la vidéo en entier et en integralité. Bon film.