Réalisation : David Fincher

Année : 1992

Genre : Science Fiction / Horreur

L'Hitoire : La seule survivante d'un carnage sur une planète lointaine s'échoue sur un endroit oubliée de l'univers, balayée par des vents puissants. Une communauté d'une vingtaine d'hommes y vit. Violeurs, assassins, infanticides, ce sont les plus dangereux détenus de droits communs de l'univers. L'arrivée de la jeune femme va les confronter à un danger qui sera plus fort qu'eux.

La Critique De Titi70 :

Troisième épisode de la saga Alien, Alien 3 fut également le moins apprécié des fans à sa sortie, mais, également le plus difficile à mettre en place.

A la base, le studio distributeur de la franchise, c'est à dire la 20th Century Fox, contacte la société de production Brandywine, qui avait déja produit les opus précédent, et leur propose un contrat pour deux suites.

Walter Hill et David Giler, faisant partie de Brandywine, élabore un scénario centré sur le personnage de Hicks, le Marine du second épisode, avec un simple caméo de Sigourney Weaver qui laisserait donc sa place, mais, jouerait dans un quatrième opus ou elle serait engagé dans une grande bataille contre les Aliens.

L'actrice est partante et déclarera : « J'ai estimé que Ripley allait devenir un fardeau pour l'histoire.. Il y a tant d'aspects de ce personnage que vous pouvez faire»

Le studio accepte à condition que Ridley Scott, déja responsable du premier épisode, rempile. Mais, le réalisateur est déja sur d'autres projets.

Une seul chose est certaine pour le patron de la Fox : Sigourney Weaver doit à tout prix participer à ce nouvel opus et l'homme n'hésitera pas à lui signer un gros chèque pour cela.

Malheureusement, la valse des scénaristes et des réalisateurs n'en finit pas. C'est d'abord l'auteur de roman Cyberpunk William Gibson qui est approché. C'est lui qui soumet l'idée des codes barres tatoués sur la nuque des prisonniers. Il quittera le projet après que le studio ait demandé de nombreuses réécriture de scénario.

De son coté, Renny Harlin sera embauché avant de quitter, lui aussi, le projet pour finalement signer 58 Minutes Pour Vivre.

Ce sera également le cas de David Twohy, Eric Red ou Vincent Ward avant que David Fincher ne réalise cette nouvelle aventure.

Le jeune metteur en scène signe la sa première réalisation et autant dire qu'après les épisodes de Ridley Scott et James Cameron, le bonhomme est attendu au tournant.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que son baptème du feu sera un véritable cauchemar, puisque les responsable du studio, profitant de l'inexperience du metteur en scène, lui imposeront leur volonté et n'hésiteront pas à faire réécrire le scénario en plein tournage.

De cette experience catastrophique, David Fincher en sortira totalement dégouté, à tel point qu'il renie aujourd'hui completement ce troisième épisode.

Mettant notamment en scène Sigourney Weaver, Charles S. Dutton, Charles Dance, le regretté Pete Postelwaite, et Lance Henriksen pour une courte apparition, Alien 3 se distingue avant tout des autres opus à cause de sa noirceur indiscutable.

L'histoire reprend après le second épisode, alors que Ellen Ripley, la seul survivante du combat contre les Aliens, est à bord de la capsule ou se trouvent également la jeune Newt, le robot Bishop et le soldat Hicks.

Alors que le voyage se déroule sans encombre, la capsule subit une attaque et s'écrase sur Fiorina 116, une planète éloignée qui fait office de prison pour les détenus les plus dangereux de la planète. 

Un groupe d'homme qui ont choisit, pour diverses raisons, de rester dans cette endroit et de ne pas suivre le processus d'évacuation mise en place quelques années plus tot. 

Menant une existance recluse dans cette endroit isolé de la galaxie, les prisonniers ont instauré leur propre code et vivent selon une religion bien à eux, dans un receuillement quasi monacale. Autant dire que l'arrivée d'une femme dans ce lieu n'est pas vraiment une nouvelle qui les enchante.

A peine Ellen Ripley est elle évacuée de la capsule qu'elle est mise à l'écart des autres residents de cette planète. Seul Jonathan Clemens, le medecin des lieu, sera autorisé à l'approcher. Mais, tous ignorent que la jeune femme n'est pas venue seule et qu'un Alien l'accompagne.

Bientot, les premieres victimes apparaissent et la jeune femme doit se resigner à reprendre le combat avec une créature qui semble, cette fois, plus proche d'elle que les apparences ne le laisse penser.

A l'évidence, les responsables de ce troisième opus ont voulu un peu laisser le coté guerrier du second épisode pour revenir à un style basé sur l'ambiance, ce qui avait bien fonctionné avec le premier épisode et marche encore ici.

En outre, ce troisième opus, malgré ses défauts comme la relation entre Ellen Ripley et Jonathan Clemens mise rapidement en avant pour ensuite déboucher sur du vent, possède de nombreuses idées de script et de mise en scène (les vues subjectives représentant la créature pourchassant ses victimes à travers de long couloirs).

Encore une fois, si David Fincher ne signe pas forcement le meilleur opus de la saga, Alien 3 rèste une suite tout à fait recommandable et diablement éfficace, à l'instar de sa conclusion qui, durant plusieurs années, mettra un point final à la saga, du moins temporairement.