Réalisation : Robert Vince

Année : 2012

Genre : Comédie Familiale

L'histoire : Les chiots de Noël décident d’assister en secret à une mission du Père Noël. Ils se cachent dans son traîneau alors que ce dernier se rend à "Pineville" où tous les habitants préparent les fêtes de fin d’année. Mais le souhait mal interprété d’un garçon va créer un malentendu et tout remettre en question : la magie de Noël est en danger. Le Père Noël, ses elfes et les chiots de Noël vont devoir sauver la situation et faire souffler à nouveau l’esprit de Noël sur la ville…

La Critique De Titi70 :

Tout d'abord, permettez moi de souhaiter à toutes et tous une bonne et heureuse année 2014, en espérant également que le réveillon s'est bien passé.

Pour ce premier jour de l'année, j'ai décidé d'attaquer avec un long métrage familiale sur Noël, alors que la période des fêtes vient juste de se terminer (Titi, toujours en avance).

Avant de parler du téléfilm Les Chiots Noël, La Relève Est Arrivée, il faut le replacer dans son contexte. Nous sommes en 1998 et le producteur d'Air Bud 2 (vous savez, le machin avec le chien qui joue au basket), Robert Vince, entrevoit la possibilité de créer une grande saga en partant de son personnage.

Après avoir écrit les scénario d'Air Bud 3 & 4, ainsi qu'une flopée d'autres téléfilm bien naveteux avec des chiens tels qu'Hubert, son altesse caninissime, il se lance dans la création d'une série dérivée de Air Bud, à destination des vidéoclubs, avec 5 Toutous Prêt à Tout, mettant en scène des chiens qui parle, en fait les enfants du toutou basketteur.

Le succès est au rendez vous dans les linéaires des magasins. En 2008, Robert Vince soumet l'idée d'une franchise au responsables de Walt Disney.

C'est ainsi que sort, deux ans après le long métrage initiale (qui reste, du coup, le seule non produit par Disney), Les Copains Des Neiges, suite officielle même si la licence à changé de titre.

C'est alors le début d'une saga qui compte un épisode dans l'éspace avant se bifurquer vers une valeur sur : Noël, d'ou naît une troisième série dérivée avec le chien du père Noël baptisé Le Chien Noël.

En parallèle, les producteurs continue à exploiter la licence des copains avec des aventures en Egypte ou un produit à destination d'halloween nommé Les Copains Et La Légende Du Chien Maudit quant ce ne sont pas carrément des toutous super héros avec Les Copains Super-Héros, le dernier volet de la franchise officielle.

Bien sur, toute cette saga est totalement ridicule et, cela, dés le départ. Mais, ce qui compte, c'est le fric et tant que ça marche, on exploite au maximum, d'autant que ça ne coûte pas à cher à réaliser. 

Pour en revenir à Noël, c'est surtout une excuse pour nous balancer, à raison d'un épisode par an, des long métrage bien mielleux et gluant, censé représenter l'esprit de cette fête.

Après un cross over en 2009 baptisé Les Copains fêtent Noël et introduisant le toutou du père Noël, Robert Vince décide de revenir en arrière et de signer La Mission Du Chien Noël, prequelle du film précédent.

Suite de cette préquelle (ca va, vous suivez ?), Les Chiots Noël La Relève Est Arrivée se paye au casting Cheryl Ladd, dont on se demande franchement ce qu'elle vient foutre la, d'autant que les responsables lui ont donné le rôle de....La mère Noël. Et oui, le temps des Drôles De Dames est bien loin et il faut payer les factures.

Robert Vince en profite également pour faire revenir la jeune Katline Maher qui fait une voix dans La Légende Du Chien Noël et jouait (très mal) dans La Mission Du Chien Noël. Réstait heureusement sa jolie voix qui est toujours intact ici, à la différence que le coté sobre à disparu et qu'elle se croit obligé d'en faire des tonnes comme si on lui marchait sur les pieds.

Pour le reste, le scénariste (Robert Vince, comme quoi, on est jamais aussi bien servit que par soi même) nous emmène dans la petite ville de Pinneville qui est censé être l'endroit ou la fête de Noël est la plus vivace.

C'est donc la que se rend la mère Noël pour rencontrer l'ambassadeur de cette fête, qui se trouve être une fillette que, malgré la mort récente de sa mère, continue à croire au Père Noël.

Ce qui n'est pas le cas de son grand frère qui, un soir, se met à souhaiter que l'esprit de cette fète disparaissent. manque de bol, au même endroit se trouvait les enfants du chien Noël qui, avec leur cristal magique, vont exaucer le souhait du gamin.

A partir de cette instant, les gens deviennent cruels, se battent et se font des procès, le type qui hébergeait des animaux errants les maltraitent (en les enfermant dans des cages), et toute personnes qui tente de se montrer généreux se retrouve en prison. Comble de tout, le traineau du père Noël à été découvert dans une grange et le propriétaire des lieux envisage de vendre le véhicule avec ses rennes.

Heureusement, dans la grande tradition disneyienne, tout finira par des chansons et de la bonne humeur. Bref, ce long métrage bien insipide et mal joué (la palme à Cheryl Ladd qui cabotine avec la voix française de Julia Roberts) démontre surtout qu'au dela de la question financière, la formule ne vaut guère grand chose et, surtout, commence sérieusement à s'éssoufler dans ce qui reste, n'ayont pas peur des mots, le pire opus de la saga puisqu'ici, les responsables ne cherchent même plus à cacher leur manque d'imagination.

Les Chiots Noël, La Relève Est Arrivée est donc un pur produit Disney, dans ce que l'appelation à de pire. Un gros navet gluant et mielleux uniquement créé pour le pognon.