Réalisation : Andrew Dominik

Année : 2007

Genre :Drame

L'histoire : Jesse James fut l'une des premières superstars américaines. Robert Ford est l'un de ses plus ardents admirateurs et rêvait depuis longtemps de partager les aventures de son idole. Mais qui fut vraiment Jesse James ? Et qui fut ce Robert Ford, entré dans le cercle des intimes de Jesse ? Comment devinrent-ils amis ? Que se passa-t-il entre eux durant les jours et les heures précédant ce fatal coup de feu qui scellerait leurs destins ?

La Critique De Titi70 :

Adaptation d'un roman de Ron Hansen, L'Assassinat De Jesse James Par Le Lâche Robert Ford est seulement la seconde réalisation d'Andrew Dominik après un premier long métrage, baptisé Chopper, très remarqué au début des années 2000.

Pour cette deuxième livraison, il signe une oeuvre plus porté par une tonalité dramatique que sur les codes du western pur, auquel le film ne se rattache que très peu.

Le scénario est centré sur la confrontation entre le célèbre bandit Jesse James et celui qui fut son assassin, Robert Ford, un jeune homme d'à peine vingt ans.

Produit par Tony et Ridley Scott, et intepreté par Brad Pitt, Casey Affleck, Jeremy Renner,  Michael Parks, Sam Shepard, Ted Levine, Sam Rockwell, Garret Dillahunt et les apparitions de Zoey Deschannel et Nick Cave qui signe également la bande original, L'Assassinat De Jesse James Par Le Lâche Robert Ford commence alors que le bandit et sa bande, composé de son frère Frank, de son cousin Wood Hite et d'un ami, dragueur invétéré, Dick Little, s'apprette à attaquer un train. Ils sont rejoints par un jeune homme timide et sans envergure nommé Robert Ford, qui insiste pour être intégré dans l'équipe.

Tandis que Frank le chasse sèchement, Jesse James décide de lui donner sa chance. il faut dire que le groupe est à un tournant, puisqu'il s'agit de leur dernier braquage en commun, Frank ayant décidé de se retirer du milieu.

Plus tard, alors que l'attaque du train est passé, le bandit se rend compte de la pression constante pesant sur ses épaules et du fait qu'une grosse récompense pour sa capture pourrait changer la donne et forcer ses anciens amis à le trahir.

De son coté, Robert Ford, admirateur obsessionnelle des exploits de Jessie James, renforce son admiration au contact du bonhomme.

Entre eux se noue une relation faite de haine, de méfiance, mais, aussi, d'admiration.

Andrew Dominik dépeint deux personnages pas si différents et chacun à un tournant de sa vie, et leur relation complexe qui finira par mener au meurtre de Jesse James.

Le célèbre bandit est dans une période charnière puisque, pour la première fois, il sent qu'il ne peut plus avoir confiance en aucun de ses hommes, ce qui le rend paranoïaque, instable, colérique et, parfois, violent et imprévisible. Jesse James est persuadé qu'il va se faire arrêter ou abattre, mais, il ne sait, ni par qui, ni quand.

Alors, il va se servir du jeune Robert Ford en le manipulant à coup de moqueries et d'humiliations, le poussant ainsi à commettre un acte dont il porte les gènes au fond de lui.

Car, le jeune homme est surtout un petit arrogant, ayant développé une fascination devenue malsaine envers Jesse James. Robert Ford est un garçon totalement insignifiant, froid, pas courageux pour un sou, et incapable de maîtriser ses émotions. De plus, il souffre de solitude, car, il a le sentiment de n'avoir jamais été aimé.

Le meurtre qu'il accomplit et censé, selon lui, lui apporter la gloire et la célébrité. Mais, Jesse James reste un héros aux yeux de la population et son assassin, qualifié de lâche parce qu'il lui a tiré dans le dos, n'en récoltera que mépris, avant de finalement, être abattu à son tour.

Porté par deux acteurs exceptionnelles, Casey Affleck et Brad Pitt, le film offre une confrontation à la hauteur de ces deux personnages, le tout accompagné par une bande original mélancolique et sublime.

Au final, L'Assassinat De Jesse James Par Le Lâche Robert Ford est une excellent film sur un duel psychologique entre deux figures de l'histoire et une oeuvre complexe, mais, tout à fait compréhensible, avec des acteurs livrant le meilleur d'eux mème et une réalisation complètement maîtrisé.