Réalisation : Georges Marshall

Année : 1953

Genre : Comédie

L'histoire : Un homme gentil mais, maldroit, est engagé dans un cabaret ou chante son meilleur ami. Mais, lorsque ce dernier fait la cour à la femme d'un gangster, c'est le début des ennuis pour le duo.

La Critique de Titi70 :

Continuons notre cycle consacré à Jerry Lewis avec Scarred Stiff, réalisé par Georges Marshall et traduit chez nous de differentes manières puisque le film existe sous le titre Fais Moi Peur, Dean Martin & Jerry Lewis Chez Les Fantômes ou Tu Trembles Carcasse. A noter que le second titre est relativement faux puisqu'il s'agit plus d'esprits que de fantômes.

Au début des années 50, Jerry Lewis et son partenaire Dean Martin forment un duo inséparable. C'est d'ailleurs à l'initative du premier que le tandem fut formé.

Plutôt que de jouer des sketches écrit à l'avance, leur force comique réside dans leur complémentarité et leur interaction. Dean Martin incarne le beau gosse, dragueur invétéré, et chanteur accompli tandis que Jerry Lewis est déjà dans son registre définitif de monsieur catastrophe, très gentil et un brun naïf, parfois victime involontaire, mais, surtout accumulant les bêtises, ce qui le rend totalement irrésistible.

A partir de 1949, le duo se lance dans l'aventure du cinéma. Ensemble, ils tourneront 17 films avant que Jerry Lewis ne décide de faire cavalier seul dés 1957.

Scarred Stiff est leur 9 ème collaboration. Outre le duo, on trouve également dans ce long métrage Lizbett Scott, George Dolenz qui incarna le personnage du Comte De Monté Cristo pour la télévision dans les années 50 et l'actrice et chanteuse Carmen Miranda, dont ce sera la dernière apparition dans un long métrage avant de décéder deux ans plus tard d'un excès d'alcool et de tabac.

L'histoire commence dans un night club appartenant à un mafieux redouté de tous et connu uniquement sous le pseudonyme du Gorille.

C'est la que travaille Larry Todd, chanteur qui se produit chaque soir. Pendant qu'il prépare son numéro, le grand patron fait emmener l'un des serveurs parce qu'il le soupçonne d'avoir tenté de séduire sa fiancée danseuse.

Larry propose alors le nom de son meilleur ami, Myron Mertz, pour assurer le travail. Mais, ce dernier s'avère ètre une véritable catastrophe ambulante et reversera un gros plateau de spaghetti sur la tète d'un client avant de déclencher une bagarre au milieu du restaurant.

Plus tard, Myron apprend pourquoi le serveur était absent et ne reviendra probablement pas. Or, il s'avère que le pauvre homme était innocent, puisque celui qui a séduit la compagne du Gorille n'est autre que Larry. Problème, le patron des lieux est désormais au courant.

Voulant sauver son meilleur ami, Myron se laisse convaincre par la fiancé infidèle de se rendre à l'hotel du Gorille en se faisant passer pour son camarade. Lorsque ce dernier l'apprend, il se rend au même endroit d'en l'espoir d'arranger les choses.

Dans le même temps, toujours à l'hotel, Mary Carroll vient d'apprendre qu'elle hérite d'un somptueux château sur une île déserte de Cuba. Or, l'endroit à sinistre réputation et le plus proche conseiller de la jeune femme la supplie de vendre l'endroit, ce qu'elle refuse catégoriquement.

Le jeune femme se retrouve menacé de mort et craint pour sa vie tandis que, suite à un concours de circonstance, Larry est persuadé d'avoir commit un crime et doit prendre la fuite en compagnie de Myron.

Lorsqu'il croise Mary Carroll, son instinct de séducteur se réveille et il décide de lui venir en aide. C'est ainsi qu'ils se retrouvent dans le château ou se cacherait fantômes et zombies.

Comédie entrecoupé de plusieurs numéros musicaux, Scarred Stiff est une oeuvre réjouissante, bourré de gags hillarents et porté par un duo très en forme et totalement en phase. 

Les moments savoureux sont nombreux, tel ce passage ou Jerry Lewis parle à son double dans un miroir, celui ci tentent de lui donner du courage pour affronter Le Gorille, ou le séjour dans la malle. Mais, pour ma part, j'ai un véritable coup de coeur pour une scène complètement loufoque (en sachant qu'elles sont légions tout au long du film).

Alors que nos deux compères se préparent à monter sur scène tandis que Mary Carroll est dans la salle et assiste à la soirée, le chanteuse qui fait le numéro avant eux disparaît. Larry à alors l'idée de la faire remplacer par son fidèle camarade Myron et voila Jerry Lewis habillé en danseuse exotique avec des bananes sur la tète, se lançant en public dans un play back de Mama Yo Quero, connu aussi sous le titre Chopeta.

Il faut le voir enchaîner les grimaces en se tortillant tandis que son compère tente de faire face au disque rayé, puis doit tourner vite la manivelle pour éviter que la musique ne s'arrette. Éclat de rires garanties tout comme ce passage dans le chateau ou Jerry Lewis est assis sur une chaise dont dépasse des mains qui n'arrivent pas à l'attrapper.

Encore une fois, il ne s'agit que d'un des moments de cette comédie divertissante et franchement reussi, enchainant les passages mémorables.

Il ne faudrait pas oublier le scénario, pas seulement prétexte aux gags puisqu'il s'agit également d'une aventure policière.. A ce titre, l'oeuvre ne limite pas à un duo comique qui affronte des esprits, ou à une simple parodie, ce que long métrage n'est absolument pas, Jerry Lewis et Dean Martin n'arrivant dans le château qu'en dernière partie de film.

Encore une fois, Scarred Stiff s'avère être une excellente comédie, porté par un duo particulièrement en forme, et un véritable scénario construit autour du duo et en reposant pas uniquement sur leur talents respectifs.