Réalisation : Peter Jackson

Année : 1996

Genre : Comédie Fantastique

L'histoire : Un architecte médium arnaque les habitants de sa ville avec l'aide de ses amis revenants. Lorsque plusieurs habitants ont des infarctus, il est le coupable idéal aux yeux de la population. Il va devoir faire appel aux fantômes pour s'en sortir et affronter un véritable spectre-tueur...

La Critique De Titi70 :

Si Peter Jackson est aujourd'hui surtout connu comme le responsable de la saga du Seigneur Des Anneaux, sa carrière ne s'est heureusement pas limité aux aventures de Frodon et Bilbo.

Après trois longs métrages ayant reussi à l'imposer comme un genie du cinéma horrifique, Peter Jackson change de registre et alterne les oeuvres plus intimes.

En 1996, sous la houlette de Robert Zemeckis qui officie comme producteur, le réalisateur de Braindead renoue avec les ambiances folles à l'occasion d'une comédie fantastique baptisé The Frighteners.

Malheureusement, le film, qui deviendra chez nous Fantomes Contre Fantomes, verra sa sortie completement sabordé puisque le long métrage de Peter Jackson sera projeté dans les salles le jour de l'ouverture des Jeux Olympiques d'été d'Atlanta. Evidemment, dans ces conditions, c'est l'echec garanti.

Par la suite, les responsables d'Universal, société qui distribue le film, ne feront guère plus d'éffort lors de sorties DVD ou le film se verra parfois privé de l'ensemble de ces bonus et mème d'une image en 16/9. Une véritable honte pour ce qui rèste une des meilleur comédie fantastique existante.

Reunissant Michael J Fox (qui accepta de jouer malgré son début de maladie de Parkinson), Trini Alvarado, Dee Wallace Stone, Jeffrey Combs, Jake Busey, Chi Mc Bride et les apparitions de Melanie Lynskey (déja au générique de Créatures Célèstes et qui apparait ici en adjointe du sherif) R. Lee Ermey (qui parodie son personnage de Full Metal Jacket) ainsi que Peter Jackson lui mème (l'espace d'un plan très court), le film s'interesse à Frank Bannister, un chasseur de fantômes bidon, pusque les esprits qu'il chasse travaillent pour lui, et surtout sans le sou. Mais, c'est surtout un homme malheureux depuis le décès accidentel de son épouse.

Pourtant, sa rencontre avec Lucy Lynskey et son mari Ray vont totalement bouleverser sa vie. Frank Bannister se retrouve embarqué dans une enquète ou il va découvrir qu'une mysterieuse faucheuse assassine les vivants. Le problème étant que lui seul peut la voir.

Bientot accusé de meurtre, le chasseur de fantome devient la cible d'un enqueteur du F.B.I completement à la masse, specialiste des sectes et autres diableries, et qui répond au nom de Milton Dammers.

Inutile d'en dire trop puisque l'intrigue fourmille de surprises et se paye un traitement à toute vitesse. Peter Jackson nous embarque dés la première image dans un véritable tour de train fantôme (c'est le cas de le dire) virevoltant à tout allure et ne contenant aucun temps mort.

Embarqué dans l'aventure, les acteurs se revelent tout simplement excellent, à l'image d'un Michael J Fox qui trouve la son meilleur rôle avec celui de Marty Mc Fly. Mais, la véritable surprise vient de Jeffrey Combs qui campe un personnage hilarant de méchant delicieusement pervers et totalement félé. D'ailleurs, le comédien s'impliquera dans son rôle au point de suggerer la fameuse coupe de cheveux "Hitlerienne" et de porter des lentilles noires durant tout le tournage afin de renforcer l'aspect inquietant de son regard.

Comédie fantastique burlesque évoquant parfois le cinéma de Charlie Chaplin et les oeuvres de Tex Avery, Fantômes Contre Fantômes n'a rien perdu de ses qualités et se savoure toujours avec autant de plaisir. Dommage que le film ne bénéficie pas d'une véritable reconnaissance, il le meriterait grandement.