Réalisation : Brian De Palma

Année : 2012

Genre : Suspense / Thriller

Passion : Affiche

L'histoire : Deux femmes se livrent à un jeu de manipulation pervers au sein d'une multinationale. Isabelle est fascinée par sa supérieure, Christine. Cette dernière profite de son ascendant sur Isabelle pour l'entraîner dans un jeu de séduction et de manipulation, de domination et de servitude.

La Critique De Titi70 :

Cela fait maintenant plusieurs années que le cinéma de Brian De Palma déçoit de plus en plus. Face à un système qui ne croit plus en lui (à Hollywood, le réalisateur est désormais considéré comme un has-been), Brian De Palma se voit contraint de rechercher d'autres soutien financier. C'est en Allemagne et en France qui trouvera l'aide nécessaire à son dernier projet, baptisé Passion, et sortit en 2013.

Le film est un remake d'un autre long métrage, Crime D'Amour, réalisé par Alain Resnais en 2009. Noomie Rapace et Rachel Mc Adams y reprennent les rôles tenues pas Kristin Scott Thomas et Ludivine Sagner dans l'original.

Passion : Photo Noomi Rapace, Rachel McAdams

Ce n'est pas la première fois que les deux actrices se croisent. En effet, les deux comédiennes s'était déjà donné la réplique pour le second Sherlock Holmes.

Un complicité que souhaitait Brian De Palma et qui transparaît grandement à l'écran tout comme l'envie du réalisateur de revenir a une forme cinématographique mélangeant le thriller à la Alfred Hitchcock mâtiné d'erotisme qu'il tournait au début des années 80.  

Preuve de cette volonté, le retour de Pino Donaggio, compositeur fétiche de Brian De Palma que ce dernier retrouve donc pour Passion.

Outre les deux actrices, le film compte également au casting une certaine Karoline Herfurth, un nom qui ne vous évoquera probablement rien sauf si vous avez vu Nous Sommes La Nuit, le film de vampire Allemand dans lequel elle jouait et sortit il y a quelques années.

L'histoire reprend les grandes lignes du film original. Isabelle travaille dans une agence de pub dirigé par Christine, une femme excentrique et impitoyable qui l'a prise sous son aile. C'est en fait un ménage à 3 puisqu'il y a également Dirk, le compagnon de la chef d'entreprise et amant d'Isabelle.

Le jour ou cette dernière propose son idée de spot pour une campagne, Christine en profite pour envoyer Isabelle à Londres faire la présentation. Sur place, les grands dirigeants sont emballé, mais, lorsque l'employé revient dans l'entreprise, c'est pour découvrir que sa chef s'est attribuée les mérites du succès de la campagne et n'a pas hésité à faire quelques modifications dans le dos d'Isabelle.

La jeune femme décide de réagir et envoie son spot de publicité sur internet, ou il reçoit un tel succès que Christine voit sa tentative finalement échouer.

Mais, la chef d'entreprise n'est pas du genre à se laisser avoir ainsi. Entre les deux femmes, une guerre éclate ou tout les coups sont permis, y comprit le meurtre.

Passion : Photo Karoline Herfurth, Noomi Rapace

Evidemment, Brian De Palma rajoute à ce scénario une bonne dose de sexe et de ses machinations perverses dont il a le secret.

Rachel Mc Adams devient ainsi une adepte des jeux sexuelles avec une pointe de sadomasochisme (son compagnon doit porter un masque et se livrer à un vrai cérémonial pour lui faire l'amour), Noomie Rapace devient une oie blanche convoité par sa chef, mais, également par son assistante lesbienne, et Dirk, un alcoolique qui ne pense qu'a s'envoyer en l'air, tantôt avec Christine, tantôt avec Isabelle.

Avec Passion, Brian De Palma semble chercher à retrouver ce qui faisait la force de films comme Pulsions ou Body Double, malheureusement, jamais le cinéaste ne parvient véritablement à retrouver son génie d'antan, la faute à un film qui se voudrait osé, mais, qui reste tout de même très timoré par rapport aux oeuvres cité plus haut.

Le réalisateur à beau filmer un baiser lesbien entre ses deux actrices, ça ne suffit pas à faire de son long métrage autre chose qu'une oeuvre très hollywoodienne dans l'äme, et donc relativement pudibonde.

Passion : Photo Brian De Palma, Rachel McAdams

Passion est loin d'ètre une oeuvre parfaite, et certains pourront accuser le réalisateur de recycler d'ancienne idée (le coup de la soeur jumelle, notamment). Pour autant, il serait dommage de s'arreter à cela, car, Brian De Palma n'a rien perdu de son savoir faire et le prouve ici.

Passé une première partie enchaînant les tentatives de manipulations entre les deux héroïnes (dont certaines que le spectateur aura tot fait de deviner), le réalisateur illustre une scène de meurtres à l'aide de son fameux slip-screen avant de nous embarquer dans une histoire de machination à rebondissement plutôt bienvenue.

Il ne faudrait pas oublier les prestations remarquables de Noomie Rapace qui incarne une fille en apparence victime, mais, bien moins innocente qu'on voudrait bien le croire. Mais, si il faut saluer une actrice, c'est bien Rachel Mc Adams, absolument parfaite autoritaire, déterminé, maniapulatrice et démoniaque.

Au final, Passion est loin constituer le meilleur film de Brian De Palma, mais, ça n'en reste pas moins une belle tentative pour un réalisateur qui démontre qu'il possède toujours de la ressource.