Réalisation : Joe Cornish

Année : 2011

Genre : Fantastique / Science Fiction

Attack The Block : affiche

L'histoire : Un gang d’adolescents fait face à une invasion de féroces extraterrestres. Leur affrontement transforme une cité de Londres en une cour de récréation futuriste, un immeuble en une forteresse assiégée et des zonards en héros…

La Critique De Titi70 :

Après s'ètre attaqué aux zombies avec Shaun Of The Dead, et aux film d'action avec Hot Fuzz, Edgar Wright et Nick Frost décident de produire le premier film de Joe Cornish, un de leur compatriote et ami.

Connu en Angleterre grâce à son émission parodique The Adam et Joe Show, le bonhomme se fait, ensuite la main en travaillant sur plusieurs documentaire, épisodes de séries, et making of.

En 2004, il apparaît dans le rôle d'un zombie tué par des soldats, une participation non crédité pour le fameux Shaun Of The Dead, puis, c'est Hot Fuzz ou il incarne le rôle de Bob. Mais, comme souvent, le bonhomme rêve avant tout de se lancer dans l'aventure du long métrage.

Sortit en 2011, Attack The Block connaît un jolie succès dans son pays (contrairement à la France ou le film pâtit d'un circuit de salles très limité).

Pour l'anecdote, après avoir participé au film de Spielberg, les Aventures De Tintin, et alors que Joe Cornish termine actuellement le très attendu Ant-Man, son nom est également évoqué pour la réalisation du prochain Star Trek (JJ Abrams étant trop occupé sur Star Wars).

Pour en revenir à Attack the Block, le casting contient peu de noms vraiment connu hormis celui de Nick Frost, qui écope d'un rôle secondaire. Ici, les vrais héros, ce sont les jeunes.

L'idée de situer un film d'extraterrestre dans une cité promettait un divertissement de haute volée. Si le film ne se hisse pas forcement au niveau de l'éspèrance qu'on pouvait avoir, il n'en demeure pas moins recommandable.   

L'histoire se déroule donc dans une cité Londonienne, la nuit. Sam, une jeune femme, rentre dans son appartement et croise la route d'une bande de caïd dirigé par Moses. Ces derniers la braquent et la vole. Mais, l'arrivée d'une météorite sur une des voiture va bouleverser les évènements.

Une créature surgit alors du fragment et s'enfuit. Décidé à prouver qu'il est un homme et encouragé par ses camarades, Moses s'empresse de tuer la créature. Il est loin d'imaginer que son geste va plonger tout les habitants de la cité dans une nuit qu'aucun n'oubliera jamais et changer à jamais sa vie.

Dés la première image, le réalisateur annonce la couleur avec un film rythmé en action avec quelques pointes d'humour et plusieurs scènes sanglantes. On pourra toujours reprocher à Attack The Block ses personnages caricaturaux et que Joe Cornish n'approfondit guère, mais, à l'évidence, l'intention du metteur en scène est de signer un pur divertissement et sur ce point, on peut vraiment dire que le film assure.

On finit malgré tout par s'attacher à cette bande d'adolescent, dont le chef charismatique , tout juste âgé de 15 ans (vu sa carrure, il fait bien plus) va surtout apprendre qu'il faut souvent payer les conséquences de nos actes. L'acteur incarnant ce leader, et nommé John Boyega, fut beaucoup applaudi pour sa prestation et il est certain que l'adolescent à le mérite de posséder une vrai gueule de cinéma, parfaitement adapté à son rôle.  

Joe Cornish ne juge pas ses personnages et se contente de les dépeindre simplement. le film comporte de nombreux moments amusant, comme lorsque l'un des jeunes se retrouve coincé dans une poubelle et encerclé par des créatures plutôt bien foutus.

Perso, j'aime également beaucoup le personnage incarné par Nick Frost, fumeur de dope invétéré, même si il est peu présent.

Au final, Attack The Block ne renouvelle pas le genre et ne cherche d'ailleurs pas à le faire, mais, ça reste un film d'extraterrestre plutôt amusant et fun. Le réalisateur souhaite juste nous faire passer un bon moment et c'est parfaitement réussi.