Réalisation : Tim Burton

Année : 1996

Genre : Comédie Fantastique

Affiche 01 de «MARS ATTACKS!» [France]

L'histoire : Effervescence sur la planète Terre, les envahisseurs ont décidé de nous rendre visite. La fièvre s'empare de l'Amérique. mais, ces Aliens sont-ils vraiment amicaux ?

La Critique De Titi70 :

A la fin des années 90, le cinéma Américain se mit à fonctionner par thème. On eut droit aux films catastrophes surfant sur la peur de l'an 2000 avec deux projets concurrents (Armagedon et Deep Impact), mais, également au retour de long métrages sur les extraterrestres.

Sortit quelques mois après le Independance Day de Roland Emerich (le 3 juillet 1996) et avant Starship Troopers (4 novembre 1997), Mars Attack, qui déboule en décembre 1996, eut le mérite de venger tout les déçus (ou les énervés) du film d'Emmerich, en plus de s'imposer comme un des long métrages essentiel dans la filmographie de Tim Burton.

Réunissant un casting de folie composé de : Jack Nicholson (dans un double rôle) , Glenn Close, Nathalie Portman, Annette Benning, Martin Short, Sarah Jessica Parker Michael J. Fox, Rod Steiger, Jack Black, Pierce Bosnan, et les apparitions de Danny De Vito, Lisa Marie Presley (méconnaissable en extraterrestre), Barbet Shroeder (qui incarne le président Français  prénommé ici Maurice), Tom Jones et Sylvia Sidney, le film se veut un hommage aux films de monstres et d'aliens des années 50.

marsattacks.jpg

L'histoire est assez classique puisqu'on assiste tout simplement à une rencontre du troisième type. Tandis que les avis divergent concernant l'attitude à adopter face à ses aliens (certains veulent les atomiser, comme le responsable des armées, et d'autres voit le profit à tirer d'un tel évènement, comme les journalistes ou un homme d'affaire de Las Vegas).

Le président Américain est partisan d'une solution pacifique. Mais, la première arrivée des aliens (au physique très moche et très drôle) va rapidement virer au carnage (une moitié du casting y passe).

Car, ces extraterrestres sont venu nous envahir. Une guerre pour la survie de la race humaine commence.

De la première image avec ce troupeau de vache enflammé à la destruction des extraterrestres (grâce à un moyen franchement hilarant), Mars Attack s'avère être une comédie fantastique réjouissante et amusante.

En prime, Tim Burton n'hesite pas à se moquer de l'éspère humaine et de la mentalité Américaine avec ce message de paix envoyé aux extraterrestres (et qui les font bien rire) ou cette attaque dans la Maison Blanche.

Encore une fois, avec Mars Attack, le réalisateur tire à boulet rouge sur tout le monde et fait preuve d'un humour noir et méchant qui fait plaisir.  

Mené à un rythme d'enfer par des comédiens tous parfait et déchaîné (la palme revenant sans doute à Pierce Brosnan, complètement à contre emploi en scientifique toujours la pipe au bec et constamment à coté de la plaque, mais, il ne faut pas oublier Jack Nicholson, complètement déchaîné en homme d'affaire macho et sans scrupules), Mars Attack connut un échec cinglant aux États Unis (les Américains préférant se consoler en retournant voir Independance Day),mais, reste, pour moi, une de mes comédies fantastiques préféré que je ne me lasse jamais de revoir.