Réalisation : Pierre Morel

Année : 2008

Genre : Action (à la Besson)

Taken : Affiche Liam Neeson, Pierre Morel

L'histoire : La fille de Bryan, un Américain, se fait enlever par un obscur réseau criminelle lors d'un voyage à Paris. Mais, ce que les ravisseurs ignorent, c'est que l'homme fut un des meilleurs agent d'élite du pays. L'homme n'a que 4 jours pour la retrouver, avant que cette dernière disparaisse à tout jamais. Une course contre la montre sanglante s'engage.  

La Critique De Titi70 :

Bureau d'Europacorp, Seine St Denis, France, le 20 Fevrier 2008, 8 h du matin.

Luc Besson : "Bon, les gars, si je vous ai réunit ce matin, c'est parce que j'ai eu Liam Neeson au téléphone hier soir ..."

L'un des membre de l'équipe : - Qui ça ?

Luc Besson : - T'es nouveau ici, toi ?

Le nouveau : - Oui

Luc Besson : - Ici, c'est moi qui décide tout, et quand je parle, on écoute et on la ferme ? Ok. Bon, je disais donc que j'avais eu Liam Neeson au téléphone hier soir. Il débarque à Paris dans une heure et rèste quelques jours. Il m'a demandé si on ne pourrait pas le faire tourner dans un truc vite fait. 

Le nouveau : - Ca y est, je vois qui c'est, mais, c'est un vieux ? Je croyais qu'on tournait uniquement pour les gosses parce qu'on peut plus facilement leur vendre de la merde ?

(regard noir de Luc Besson, le type se renfonce dans sa chaise)

Luc Besson (agacé, se racle la gorge ) : -- Quelqu'un à t il une idée de ce qu'on pourrait faire avec lui ? Perso, vu qu'il m'a balancé qu'un de ses gosses avait adoré nos mer.. Heu, nos films comme Transporteur ou Banlieue 13, il se verrait bien dans un truc du même genre .

Le nouveau : - Mais, ça va pas coller, il est trop vieux ?

Luc Besson : - C'est quoi la politique de la maison ?

Le nouveau : - Heu...Je sais, il ne faut pas hésiter à prendre les gens pour des cons...

Luc Besson : - A condition de le faire bien, exactement. Bon, quelqu'un à un scénario à proposer

Le nouveau : - Depuis quand on en a besoin ? (nouveau regard exaspéré de Luc Besson, le type se reprend ) Je sais, on a qu'a dire que sa fille est kidnappé et qu'il va la rechercher. Et comme il est pas content, il mitraille tout le monde ?

Luc Besson : - Pas mal, ça, avec des idées comme ça, tu iras loin, petit. Et pour se planter derrière la caméra en attendant que ça passe, on prend qui ?

Un type lève la main.

Luc Besson : T'es qui toi ?

Le mec : - Pierre Morel.

Luc Besson : - Et t'as déjà fait quoi chez nous ?

Pierre Morel : - Banlieue 13

Luc Besson : - Bon ça va, et puis, ça a cartonné au States, qui sont con ces ricains quand même; (tout le monde rigole avant que Luc enchaine ) Sinon, il nous faut d'autres noms au casting, si possible des comédiens has been ou qui galère ?

Une voix dans la salle : - Pourquoi pas Famke Jansen ?

Luc Besson : - Qui ça ?

La voix : - La meuf dans Goldeneye et The Faculty.

Luc Besson : - C'est vrai qu'elle fait plus rien depuis un bon moment, ok. Je mettrais également la fille d'un pote. Maggie Grace, je crois qu'elle s'appelle 

Un membre de l'équipe : - Elle sait jouer la comédie ?

Luc Besson : - On s'en fout, du moment qu'elle a jolie cul. Bon, pour les méchants, vous avez pensé à qui ?

Un autre membre de l'équipe : - Des chinois ?  

Luc Besson : - Déjà fait

Un autre membre de l'équipe : - Une pute ?

Luc Besson : - Y a déja la fille

Un autre membre de l'équipe : - des proxénètes ? 

Luc Besson : Ouais, ça s'est pas mal, mais, pas des Français. Faut pas vexer le public de base.

Un autre membre de l'équipe : - Pourquoi pas des Albanais ?

Luc Besson : Bonne idée, ça. De toute façon, c'est tous des terroristes,dans ces pays là. Et si ça marche, on pourra faire une trilogie, de toute façon, plus c'est con, plus ça fonctionne, on en est la preuve. Bon, vous me lancer le tournage pour cet après midi, faut que ce soit vite bouclée. Maximum trois jours.

Le nouveau : - Pourquoi on met pas aussi Léon et ça pourrait se passer dans une banlieue ?

Luc Besson (se lève et hurle ) : - Dehors, vous étes viré.

La nouveau venu sort en baissant la tête tandis que la réunion se poursuit. Ainsi nait un nouveau nanar made in Besson.