Réalisation : Martin Guigui

Année : 2011

Genre : Horreur

nuits_noires

L'histoire : Après avoir assisté à la mort de leur meilleur ami, des adolescents tentent de rattrapper son assassin, au risque d'être peut ètre les prochains sur la liste du psychopathe.

La Critique De Titi70 :

Toi qui lit cette chronique, attention. Tu aimes l'acteur Dennis Quaid ? Tu aimerais le voir dans un bon film interpréter un rôle intéressant ? Alors, un conseil, ne regarde pas Nuits Noires de Martin Guigui.

Direct to dvd atterrit chez nous il y a deux ans, Beneath The Darkness sous son titre original, est une immonde purge, qui, à force de prendre le spectateur pour un con réussi surtout à provoquer l'agacement, surtout si on est un amateur de bon films d'horreur comme je le suis.

Dennis Quaid y interprète Mr Vaughn, un voisin vivant dans une petite ville du Texas. Un homme en apparence paisible, mais, les apparences sont parfois trompeuses. Car, Vaughn est surtout un taré psychopathe. Fou, mais, pas bête, l'homme à toujours réussi à bien cacher son jeu, y comprit auprès de la police locale.

Un soir, Travis, l'un de ses voisins, accompagné de trois de ses camarades, décide de se poster en face de la maison de Vaughn. C'est alors que le groupe voit avec stupeur l'homme en compagnie d'une femme, et celle de Vaughn est morte depuis plusieurs années.

Pour en avoir le coeur net, il décident, la nuit suivante, de pénétrer chez Mr Vaughn et d'en avoir le coeur net. Sauf que l'aventure se termine très mal pour l'un d'entre eux qui finit le crane fracassé par le voisin.

Travis, témoin de la scène, et ses compagnons se retrouvent seuls, personne n'étant disposé à les croire, pas même les flics. Contre toute attente, ils décident de s'organiser pour venger leur ami et démasquer l'assassin.

La première scène du film à le mérite d'intriguer. Alors qu'un type promène son chien, du moins il essaie l'animal n'étant guère disposé à avancer, au milieu de la nuit, l'un de ses voisins vient l'accoster. 

Si la conversation demeure anodine au début, le voisin finit par sortir une arme et menace l'autre type qu'il forcera à entrer dans une tombe vide d'un cimetière, avant de l'enssevelir vivant sous la terre. Vous aurez comprit que ce voisin est Mr Vaughn, incarné par Dennis Quaid.

Deux ans plus tard, on fait connaissance avec Travis, le héros, un adolescent encore traumatisé par la mort de sa soeur aîné alors qu'il était enfant et surtout par une scène étrange alors que celle venait de disparaître.

Pour se faire un peu d'argent de poche, Travis tond la pelouse de Mr Vaughn, qui est en fait entrepreneur de pompes funèbres, et plus précisément thanatopracteur, terme désignant celui qui rend les cadavres présentables avant un enterrement.

C'est cette fonction qui en fait un personnage redouté par beaucoup d'enfants et d'adolescents. Le personnage présente alors un certain potentiel et ses activités nocturnes semblent particulièrement mystérieuse.

Lors de leur visite, les adolescents découvriront que l'homme vit avec le cadavre de son épouse défunte, mais, pas avec un corps décharné et putréfiant, puisque Mr Vaughn, en bon professionnel, s'est arrangé pour faire tout les soins de conservation nécessaire.

Durant toute la première partie, il ne passe pas grand chose et il est permis de s'interroger sur les aspects horrifiques de l'oeuvre, puisqu'il ne semble guère y en avoir. Heureusement, Dennis Quaid maintient l'interet quand bien même il n'est pas le personnage centrale.

Malheureusement, le film et son personnage se casse rapidement la figure. Car, au risque de dévoiler la fin, on apprendra que Mr Vaughn est surtout un homme trompé par son épouse qu'il a lui même assassiné. Tout comme il a tué l'amant de sa femme, le fameux type qu'il enterre au début du film.

C'est la que la film commence vraiment à provoquer l'agacement tant l'impression de s'être fait avoir est grande. En gros, au lieu du film d'horreur promit, on se retrouve devant un téléfilm en cinémascope et une intrigue totalement insipide, digne d'un téléfilm d'après midi sur TF1.

Le personnage incarné par Dennis Quaid en devient un véritable bouffon qui n'effraierais même pas une mémé. Il faut voir la scène ou Vaughn a la vision de son épouse fantomatique venu se venger. Sans oublier une dernière scène ou Dennis Quaid est totalement en roue libre et assène en regardant la caméra : "L'amour, ça tue".

Pas gore, souvent soporifique et très mal écrit, Nuits Noire est un navet mal joué. Mieux vaut revoir Fréquence Interdite si on veut un bon film avec Dennis Quaid.