Réalisation : Umberto Lenzi

Année : 1980

Genre : Horreur

jaquette

L'histoire : Après avoir vu des zombies déferler d'un avion militaire, un reporter tente de retrouver sa femme et d'échapper aux monstres assoiffés de sang qui envahissent la ville.

La Critique De Titi70 :

Au début des années 80, les revenants sont à la mode dans le cinéma horrifique suite au succès du Zombie de Georges Roméro et Dario Argento. Les producteurs Italiens, flairant le filon juteux, lance alors la création de nombreux long métrages surfant sur la vague en cours.

Sortit la même année que le Frayeurs de Lucio Fulci, L'Avion De L'Apocalypse tente d'ajouter au thème déja utilisé un autre genre, celui du film catastrophe.

Son réalisateur, Umberto Lenzi, vient de signer le film La Secte Des Cannibales et reviendra au genre du film d'Anthropophage l'année suivante avec Cannibal Ferrox.

Pour autant, pas question, pour son metteur en scène, de considérer que L'Avion De L'Apocalypse est un long métrage traitant des morts vivants, le réalisateur préférant parler de contaminés.

Soyons honnête, il est bien difficile, à la vision du long métrage, de ne pas reconnaître le thème du zombie tant on y retrouve toutes les caractéristiques, notamment une appetit pour la chair humaine ou le fait qu'il faille leur tirer dans la tète pour les éliminer.

Je ne vais pas vous citer les acteurs, puisque L'Avion De L'Apocalypse n'affiche aucun nom vaguement connu. Avertissons également ceux qui serait alléché par ce titre en imaginant des zombies causant un massacre dans un avion, puisque, si il est bien question d'avion, l'action se passe intégralement sur terre.

Un journaliste et son photographe s'en vont en ville tenter de dénicher un scoop. Arrivés pret d'un aéroport, Ils assistent à l'arrivée d'un appareil non identifié qui, à peine ouvert, déverse un flot de passagers à l'air hagard qui attaque sauvagement les personnes sur place.

Le reporter tente alors d'avertir l'opinion public par le bien de sa chaîne de télévision, mais, l'armée intervient et ordonne le silence complet sur cette affaire.

Les militaires souhaitent éviter un vent de panique et choisissent de ne rien dire à la population locale. Une décision lourde de conséquences puisque le nombres de contaminés par cette étrange virus ne cesse d'augmenter. Bientôt, c'est toute la ville qui se trouve en état d'alerte, tandis que le journaliste tente de fuir en compagnie de son épouse.

Dés sa première scène d'attaque, L'avion De l'Apocalypse révèle son coté fauché non compensé par un quelconque savoir faire de mise en scène. Les pauvres contaminés se voient maquillés grossièrement et condamné à gesticuler dans tout les sens en grognant tandis que leurs supposé victimes n'y croient pas plus.

En plus d'ètre joué avec les pieds, certaines idées du film rivalisent d'une bêtise finalement réjouissante. Je pense à cette scène ou un medecin en train d'operer est attaqué et lance son petit scalpel comme si c'était une arme redoutable.

Pour autant, L'Avion De L'Apocalypse est un film plutôt rythmé et dans lequel on ne s'ennuie pas. Le réalisateur parvient efficacement à raconter comment une ville et ses habitants sombrent peu à peu dans une panique totale.

Dommage que le reste ne suive pas, transformant le film d'Umberto Lenzi en nanar tout de même assez amusant, malgré un retournement de situation franchement naze. Mais, en ces temps de remakes souvent inutile, L'Avion De L'Apocalypse fait partie de ces très rares films qui, pour peu que le nouveau metteur en scène ait du talent, mériterait une relecture efficace.