Réalisation : Bo Arne Vibenius

Année : 1974

Genre : Suspense / Thriller

acruelpicturevis1[1]

L'histoire : Une jeune fille muette après un traumatisme tombe dans les griffes d'un proxénètes notoire qui vend son corps et la fait tomber dans la drogue, mais, la mort de ses parents va la pousser à réagir et à prendre les armes.

La Critique De Titi70 :

Au début des années 70, la sortie du premier long métrage de Wes Craven, La Derniere Maison Sur La Gauche, provoque un véritable électrochoc dans le cinéma mondiale et créé l'engouement pour un nouveau genre, rapidement nommé le rape and revenge, qu'on pourrait traduire par viol & vengeance.

Rapidement, des productions venus de divers pays envahissent les écrans, reprenant les ingrédients du film à succès assaisonnée de différentes manières. On peut notamment citer La Maison Au Fond Du Parc, La Bête Tue De Sang Froid, L'Ange De la Vengeance ou I Spit On your Grave

Il est intéressant de noter au passage que ce sous genre ne se limite pas au films d'horreur, puisqu'une oeuvre comme Le Vieux Fusil, qui est plutôt un film dramatique, reprend également la structure du rape and revenge.

Parmi les nombreuses productions qui fleurissent au cours des années, certaines ont tendance à passer inaperçu, comme Thriller-En Grym Film, sortit chez nous sous le titre Crime A Froid, qui est d'ailleurs le nom de la vidéo du film en entier et en vf sur Youtube.

Le film sortira également sous d'autres appellations au cours des années, comme They Call Her One Eye, Hooker's Revenge, ou encore The Girl With One Eye. Mais, on le connaît plus généralement sous le titre Thriller-A Cruel Picture.

Si le long de Bo Arne Vibenius demeure méconnu du grand public au milieu des années 70, l'une des raisons qu'on peut avancer vient du fait que le film ne vient ni des États Unis, et pas non plus d'Italie, mais, de Suède, un pays à la production cinématographique extrêmement méconnu chez nous.

Heureusement, le long métrage connaîtra une certaines reconnaissance, quoique tardive, au début des années 2000, avec la sortie du diptyque Kill Bill, grâce au réalisateur Quentin Tarantino qui avouera que Thriller-A Cruel Picture faisait partie de ses influences pour son long métrage.

Le long métrage sortira dans un premier temps sous la forme de deux versions, une version avec des insert pornographiques et une autre ou les mêmes inserts ont été censurés, un cadre apparaissant au milieu de l'image lors de ces fameuses scènes. Une pratique assez courante à l'époque, certains producteurs estimant que ce genre d'ajouts pouvait faciliter la vente d'un film.

Précisons d'emblée que ces fameux inserts n'apporte strictement rien de plus au film et, de mon propre avis, aurait même plutôt tendance à le desservir. 

L'histoire tourne autour de Madeleine (Frigga en v.o), une fillette vivant avec ses parents dans une ferme et dont la vie tourne au drame lorsqu'elle se est violée par un vieil ermite.

Malgré l'arrestation presque immédiat de ce dernier, Madeleine en reste traumatisée et devient muette. Devenue une jeune fille, elle croise, par hasard Tony, un type en apparence charmant. Fragile et innocence, elle accepte de le suivre.

Après un dîner au restaurant, il l'emmène chez lui et lui fait boire un cocktail contenant un puissant somnifère. Lorsque Madeleine se réveille, elle est devenue accroc à l'heroïne et contrainte de se prostituer, le charmant bonhomme étant en fait un proxénète notoire.

Pour bien la garder sous sa coupe, il lui fait signer des lettres pour sa famille écrite de sa main à lui, stipulant qu'elle ne souhaite plus couper les ponts avec eux. Madeleine se retrouve donc seule et à la merci de clients souvent violents à qui elle doit céder, sous peine de represailles.

L'une de ses premières passes se déroule d'ailleurs assez mal puisque, voulant résister au client, elle voit arriver Tony, un couteau à la main, qui lui perfore une oeil.

Un jour, elle entre en possession d'une lettre de ces parents lui disant à quel point ils souhaitent le revoir. Madelaine se rend alors dans son village, mais, découvre qu'ils sont finalement morts tout les deux.

Elle décide alors d'utiliser tout l'argent que lui donne Tony pour préparer sa vengeance contre lui et tout les clients qu'elle à du subir. Madeleine apprend notamment à conduire ou à tirer avec un fusil de chasse. La jeune fille autrefois innocente se transforme alors progressivement en furie vengeresse que rien n'arrète.

Dans le rôle principale, on trouve Christina Lindberg, une jeune fille venue du monde du porno et qui obtiendra, avec ce film, sans doute son rôle le plus marquant. C'est bien simple, elle porte littéralement le long métrage sur ses épaules.

D'une beauté voluptueuse au début du film, affichant une candeur presque touchante, elle deviendra, sous nos yeux, une femme uniquement animé par la vengeance la plus bestial qui soit. Même l'expression de son visage finit par changer, se transformant alors en masque de haine, lorsqu'elle élimine ses cibles et tout ceux qui lui barrent la route, comme ses deux flics tentant de l'arreter.

Nul doute que sans la prestation quasi habitée de Christine Lindberg, le film perdait pas mal de force, mais, il ne faut pas oublier une réalisation qui s'avère marquante, notamment lors d'une final digne d'un bon western. 

Ici, pas de musique pour atténuer le propos lors des scènes les plus durs, mais, un silence qui augmente encore le malaise ressentit. Pratiquement tourné à la manière d'un documentaire, quasiment à l'arrache et, on s'en doute, avec des moyens réduit, Thriller-A Cruel Picture en remontre à beaucoup de films, notamment aujourd'hui ou la surenchère est de mise.

Le film de Bo Arne Villenius vise juste sans en rajouter, et reste une oeuvre à découvrir absolument. Un film choc, qui marque le spectateur durablement, comme vous pourrez le constater dans la vidéo ci dessous contenant le long métrage en intégralité.