Réalisation : Bertrand Tavernier

Année : 2009

Genre : Policier

19070273

L'histoire : En Louisiane, un inspecteur se retrouve soudainement confronté à plusieurs crimes, apparemment commis par un serial killer. La rencontre avec un comédien célèbre venu tourner dans la région, va le mener sur les lieux d'une affaire qui semble lié aux deux autres. Mais, à mesure que le flic se rapproche progressivement du meurtrier, sa vie et celle de ses proches semble de plus en plus menacé.

La Critique De Titi70 :

Depuis ses débuts, le réalisateur Bertrand Tavernier n'a jamais caché sa fascination pour le cinéma Américain. Lorsque un producteur lui propose de réaliser sa première oeuvre de fiction avec un casting venu des Etats Unis, le metteur en scène n'hesite pas longtemps, d'autant qu'il s'agit de signer une adaptation d'un roman de James Lee Burke, un des auteurs préféré de Bertrand Tavernier, et dont l'histoire se situe en Louisiane, pays dont le metteur en scène adore la culture, qu'il a déjà abordé dans un documentaire tourné en 1983, Mississippi Blues.

Ce n'est pas la première fois qu'un roman de James Lee Burke est adapté au cinéma. En 1996, le réalisateur Phil Joanou avait déjà signé une version cinématographique de Vengeance Froide, avec Alec Baldwin.

Dans la brume électrique : Photo Bertrand Tavernier, Tommy Lee Jones

Le film de Bertrand Tavernier nous permet d'ailleurs de retrouver le cadre et plusieurs protagonistes de Vengeance Froide, notamment le personnage de Dave Robichaux, ici nettement plus âgé. En cela, Dans La Brume Electrique peut ètre vu comme une suite au film de Phil Joanou.

Dés le lancement du projet, le cinéaste Français insiste pour situer l'action de nos jours, précisément juste après l'ouragan Katrina, alors que le bouquin situait son action dans les années 90.

Pour incarner le rôle titre, Tavernier porte son choix sur Tommy Lee Jones, qui, ironiquement, avait tenté, à une époque, de monter une adaptation cinématographique d'un roman de James Lee Burke qui ne s'est finalement jamais concrétisé. C'est la raison pour laquelle il commence par refuser la proposition du metteur en scène Français, avant de changer d'avis, motivé par un tournage en Louisiane.

Outre le comédien, Tavernier s'entoure également d'autres comédiens solides tels que John Goodman, Ned Beatty, Peter Sarsgaard, Mary Steenburgen ou Kelly Mc Donald.

L'histoire se déroule donc en Lousiane, peu après la tragédie. C'est la qu'a toujours vécu Dave Robichaux, inspecteur taciturne et quelque peu cynique, mais, surtout un homme solitaire vivant avec ses propres démons, ainsi qu'avec sa femme, Bootsie, et une petite fille sauvé d'une catastrophe et adopté par le couple, Alastair.

Le quotidien du policier est bouleversé par la découverte de plusieurs cadavres de femmes, dont les corps ont été retrouvé décomposé. L'enquête de Dave le mène rapidement vers le milieu des prostituées, auquel les filles appartenaient.

Dans la brume électrique : Photo Bertrand Tavernier, John Goodman

C'est lors d'un contrôle de vitesse qu'il croise d'Elrod Sykes et Kelly Drummond, deux vedettes de cinéma venus tourner un film dans la région. Au cours de l'interpellation, l'acteur évoque la présence d'un ossements humains dans un marais.

Dave Robichaux se rend alors avec lui sur les lieux et découvre qu'un homme de couleur à été assassiné à cet endroit des années auparavant. Un crime qui va réveiller des souvenirs pour le policier, mai, également une enquête à haut risque pour le policier et ses proches.

Avec Dans La Brume Électrique, Bertrand Tavernier parvient à signer une oeuvre qui, malgré son casting entièrement Américain, parvient à garder une identité totalement Francophone, ce que, d'ailleurs, le producteur n'appreciera guère. C'est sans doute la raison pour laquelle le film sortira aux États Unis dans un montage diffèrent de celui du reste du monde.

Le long métrage se distingue également par sa trame policière ou viennent se greffer des éléments fantastique, qui se concrétisent par des visions ou Dave Robichaux revit son passé, ou se met à parler avec de soldats fantômes de la guerre de sécession, lui dictant le bon chemin à prendre.

Ponctué d'une ambiance étrange, Dans La Brume Électrique doit également beaucoup à son casting, notamment Tommy Lee Jones, parfait en vieux briscard ronchon et solitaire à la réplique assassine, et John Goodman, qui incarne ici Julie Balboni, que tout le monde surnomme Baby Feet, une sorte de caïd local, arrogant et prétentieux et pouvant facilement devenir violent. Un homme dans le collimateur du FBI et qui ne supporte pas que l'on se moque de lui.

Au final, Dans La Brume Électrique est un bon polar, pas sans défaut, mais ou tout le réalisateur et les acteurs donnent le meilleur d'eux mèmes, et ça se sent.