vendredi 25 juillet 2014

Démons

Réalisation : Lamberto Bava Année : 1985 Genre : Horreur L'histoire : Des personnes recoivent gratuitement une invitation à l'avant première d'un film dans un tout nouveau cinéma. Mais, la séance vire au cauchemar quand ce qui se passe sur l'écran se produit également dans la salle.   La Critique De Titi70 : Si le nom de Mario Bava restera assuremment dans la mémoire des cinéphiles grace à son talent, il n'en est pas de mème pour son fils, Lamberto. Pourtant, lorsque le jeune homme son premier long... [Lire la suite]

mercredi 31 juillet 2013

Suspiria

Réalisation : Dario Argento   Année : 1977   Genre : Horreur L'histoire : une jeune Américaine, débarque à Fribourg pour suivre des cours dans une académie de danse prestigieuse. A peine arrivée, l'atmosphère du lieu, étrange et inquiétante, surprend la jeune fille. Et c'est là qu'une jeune élève est spectaculairement assassinée. Sous le choc, Suzy est bientôt prise de malaises. Et le cauchemar ne fait qu'empirer. La  Critique De Titi70 : Nous sommes à la fin des années 70 et le cinéaste Italien Dario... [Lire la suite]
jeudi 23 mai 2013

Masters Of Horror : Jennifer

Réalisation : Dario Argento Année : 2005 Genre : Horreur L'histoire : Un officier de police sauve une jeune femme défigurée et la ramène chez … Lire la suitelui. Dés lors, son existance se transforme en cauchemar. La Critique De Titi70 :  Je vous propose de terminer la semaine avec une série de chroniques d’après midi sur la série Masters Of Horror. Je vous ai déjà parlé des épisodes de Larry Cohen, Joe Dante et Ernest Dickerson, évoquons à présent celui de Dario Argento pour la saison 1 de la série : Jennifer. ... [Lire la suite]
samedi 9 février 2013

Giallo, Le Slasher A L'Italienne

Aujourd'hui, je vous propose un petit dossier sur un genre méconnu du cinéma des années 70, le Giallo. A l'origine, le terme qui signifie jaune, est né d'une colélction de romans et nouvelles policieres publié entre les années 30 et 1960. Ces histoires étaient calqué sur le modèle Anglo-Saxons et leurs auteurs n'hésitaient pas à prendre des pseudo pour faire plus Européen. Pour renforcer la parenté, toutes les histoires possédaient leurs propres retournements de situation. C'est à la fin des années 60 que le genre... [Lire la suite]